/* */

Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Nouvelle expérience à l’aumônerie des étudiants: La maraude « S’engager pour s’épanouir »

 « Chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à Moi que vous l'avez fait. »  Mt 25,40

A l’aumônerie des étudiants de Valenciennes, nous essayons de transmettre aux jeunes le regard que Dieu a sur chacun d’eux, la valeur de leur vie, combien ils sont aimés et aussi combien Jésus a besoin d’eux tels qu’ils sont ; Que notre monde a besoin d’amour, d’espérance, de fraternité et que chacun d’eux peut lui apporter un peu de cela pour le rendre meilleur.

Nous leur avons ainsi proposé de participer en tant que bénévole à la maraude, et plusieurs d’entre eux n’ont pas hésité à « sortir de leur canapé » et donner de leur temps pour les autres. Cela a été vraiment de belles et riches expériences que d’aller avec l’équipe des maraudeurs à la rencontre des SDF, de parler avec eux, de les écouter et leur apporter un peu de réconfort et de bonheur en leur prêtant une oreille attentive et en leur offrant de quoi satisfaire leurs besoins les plus élémentaires.

 

Différents témoignages :

 

Je voudrais vous partager mon ressenti concernant la  maraude que j’ai eu l’occasion de réaliser avec les Restaurants du Cœur de Valenciennes. Je l’ai fait à pieds, et en camion. La première est un cheminement aléatoire à la rencontre de tous les bénéficiaires pour partager une boisson chaude et échanger quelques paroles. La seconde en camion suit un itinéraire bien réglé, au cours duquel de la nourriture est distribuée (préparée dès le matin), de même que des kits de soin, et parfois de quoi se couvrir. Le maitre mot de ces missions est la convivialité. Il suffit de donner à ces prochains ce que l’on aimerait recevoir. C’est simple ! En retour, l’on reçoit des sourires, mille mercis et des regards qui en disent long. Vraiment, être bénévole apporte du bien être. Je vous invite donc à essayer.

Johann Péneau

 

Je suis très content d’avoir participé à la maraude. L’une des raisons pour laquelle cette expérience m’a vraiment marquée c’est que, quand j’avais vu les personnes qui ont besoin d’aide, j’ai vu dans leurs yeux des personnes bonnes, des personnes qui aiment aussi partager un moment en parlant avec les autres ; j’ai vu qu’ils sont comme nous, ce sont personnes qui veulent être aimées par les autres. Malheureusement ils n’ont pas la même chance que nous, ils habitent dans la rue et ils doivent supporter le froid d’hiver, ils ne peuvent pas profiter d’un chocolat chaud tous les jours. Je me suis rendu compte que j’ai un lieu où habiter, où dormir, où manger. Eux, ils ne peuvent pas dormir dans un lit.

Je crois que j’ai beaucoup appris ce jour-là, puisque je me suis rendu compte de tout ce que j’ai, je me suis rendu compte que j’ai aussi beaucoup pour partager, et que partager avec les autres te donne aussi la joie, puisque on voit les visages des autres te remercier et ça c’est une chose que l’argent ne te donne pas.

Je vais continuer à aider les autres, puisque je crois que ça c’est une chose qui me donne de la joie. Puisque quand on regarde les autres nous remercier, on regarde dans leurs yeux Dieu même nous dire merci.

Jésus Chavez

 

 Je m'appelle Angélica Torres, je suis d'origine mexicaine et j'ai participé dans la maraude organisée par le Restaurant du Cœur. C'était une expérience extraordinaire. Quand on regarde les gens dans la rue pendant la nuit et avec le froid, un désir d'aider les autres est né dans notre cœur. En même temps, on apprend à apprécier ce qu'on a: une chambre, une famille, une maison, les amies... 

J’invite vraiment tous ceux qui voudraient avoir une expérience différente et enrichissante, à donner un peu de leur temps pour faire la maraude et aider les autres. 

Angelica Torres

 

Au travers de chaque rencontre ils ont pu expérimenter ce que Jésus dit dans l’Evangile  « Chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait ». Ils découvrent ainsi tout le bien que nous pouvons faire au Christ, et que c’est en s’engageant qu’on peut s’épanouir.

 

Article publié par Marie-Jo Escutia • Publié Jeudi 01 février 2018 • 184 visites

Haut de page